Festival Messiaen

21H00

ÉGLISE DE LA GRAVE

 

Olivier Messiaen (1908-1992)

Réduction pour piano et chant réalisée par Yvonne Loriod –Editions Leduc

1er Acte

  1. La Croix

  2. Les Laudes

  3. Le Baiser au Lépreux

2ème Acte

  1. L’Ange voyageur

  2. L’Ange musicien

  3. Le Prêche aux oiseaux

3ème Acte

  1. Les Stigmates

  2. La Mort et la nouvelle vie

Didier Henry (Saint François)

Laura Holm (L’Ange)

Marc Mauillon (Le Lépreux)

Kaelig Boché (Frère Massée)

Jean-Christophe Lanièce (Frère Léon)

Guilhem Worms (Frère Bernard)

Anne Le Bozec (piano 1)

Flore Merlin (piano 2)

Nathalie Forget (ondes Martenot)

« Saint François d’Assise »se présente comme le véritable testament du compositeur. Les 8tableaux répartis en 3 actes constituent l’aboutissement de toute une vie de cheminement musical et théologique. Olivier Messiaen nous plonge dans un grand mystère médiéval dont il écrit lui-même le livret en faisant appel aux « Fioretti », aux« Considérations sur les stigmates », au célèbre« Cantique des créatures ».

Le choix du poverello d’Assise,Messiaen s’en explique ainsi : « Et bien la vérité, c’est que l’ai choisi Saint François d’Assise comme personnage, d’abord parce qu’il ressemblait au Christ par sa chasteté,par sa pauvreté,par son humilité, par les cinq plaies des deux pieds, des deux mains et du côté, c’est-à-dire par les stigmates. Mais aussi parce que si vous voulez, c’est en quelque sorte pour moi un confrère, je suis ornithologue, et il prêchait aux oiseaux ? C’est pour ça que j’ai mis dans cette œuvre tant de chants d’oiseaux ».

Olivier Messiaen n’hésite pas à se rendre, en 1975, au bout du monde, en Nouvelle Calédonie, pour noterle chant de la Gerygone qui sera l’oiseau qui accompagnera l’Ange comme un leitmotiv wagnérien, et bien sûr, en Italie, à Assise, en juin 1976, pour noter le chant de la Fauvette à tête noire qui accompagnera constamment le personnage de Saint François dans l’opéra.

Olivier Messiaen confie à Yvonne Loriod la réduction pour chant et piano de Saint François d’Assise,édité par Leduc, en 4 volumes, dont de larges extraits seront créés, le samedi 23 juillet 2016 au festival Messiaen au pays de la Meije.

Le livret de Saint François

Dans le premier tableau, frère Léon,le confident de Saint François, lui demande ce qu’est la « joie parfaite », le saint lui répond qu’il s’agit d’accepter toutes les difficultés qui se présentent à lui en pensant aux souffrances du Christ, mort pour notre salut sur la croix.

Le deuxième tableau nous présente la vie conventuelle : Saint François est entouré des autres frères pour louer toues les créatures qui les entourent en leur créateur.

Au troisième tableau survient le premier miracle, la guérison d’un lépreux. A partir de ce moment, Messiaen parle de la sainteté définitive de François.

Les quatrième et cinquième tableaux sont consacrés aux apparitions de l’Ange. Le saint est à l’Alverne, un endroit isolé où il aime prier. L’Ange va lui donner un avant-goût de la musique céleste en lui jouant un morceau de viole.

Le sixième tableau, le « Prêche aux oiseaux », est le passage le plus célèbre de l’opéra.L’action se déroule en 1215 aux alentours de l’ermitage des Carceri. Les deux personnages présents sur scène sont Saint François et frère Massé, comme on peut les voir sur la fresque de Giotto dans la cathédrale d’Assise. Ils invitent les oiseaux à louer le créateur car il leur a donné des dons extraordinaires.

Le septième tableau, « Les Stigmates », s’articule autour de la pensée du théologien Hans Urs Von Balthasar : la Gloire et la Croix sont intimement liées, tous ceux qui participent aux souffrances du Christ sont dignes du Royaume des Cieux. En recevant les stigmates du Christ, Saint François peut dire avec Saint Paul : « Je suis le crucifié avec le Christ ; et ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi ».

Enfin, le dernier tableau traite de la mort et de la nouvelle Vie. Le compositeur précise sa pensée :« Je suis croyant, pour moi la mort est un passage à une autre vie ». Le saint quitte la scène dans un éblouissement dans un éblouissement coloré symbolisant la clarté et la gloire de la Résurrection.

Date

23 Juil 2016
Expired!

Heure

21 h 00 min - 23 h 30 min

Lieu

Festival Messiaen
Place de l'Église, 05320 La Grave