Récompenses récentes

Kaëlig remporte le Second Prix et le Prix des Lycéens au Concours International de Chant de Mâcon 2018
Kaëlig remporte le Second Prix Opéra du II° Concours International de Chant de Marseille (Opéra de Marseille)
Avec la pianiste Jeanne Vallée, Kaëlig remporte le Prix Gabriel Fauré - Déodat de Séverac au IX° Concours International de Mélodies Françaises de Toulouse
Kaëlig est nommé "Révélation Classique" de l‘Adami de l’année 2017

Dans la presse

« Kaëlig Boché se distingue par une belle émission et par un timbre clair et solaire. »

Victoria OkadaRetour sur le concert des Révélations Classiques de l’ADAMI aux Bouffes du Nordtoutelaculture.com

« Kaëlig Boché, révélation 2017 de l’Adami, nous vaut un adagio « Ach , was hätten wir empfunden » de toute beauté, aux accents mozartiens, avec de solides graves et des aigus clairs. »

Yvan BeuvardLe Songe d‘une nuit d’été - Dijonforumopera.com

« Le trio vocal constitué de jeunes chanteurs à l’orée d’une carrière prometteuse fait preuve d’un engagement constant : aux très belles interventions du ténor Kaëlig Boché, David à l’intonation parfaite, voisinent celles non moins ardentes de la soprano Laura Holm et de la mezzo Fiona McGown. »

Michel Le NaourLE ROI DAVID DE HONEGGER À L’ORCHESTRE NATIONAL DES PAYS DE LA LOIRE – PARTAGE ET SINCÉRITÉ – COMPTE-RENDUconcertclassic.com

« Mardi dernier l’ONPL, sous la baguette de Pascal Rophé, était particulièrement bien entouré. Côté voix féminines, la soprano Laura Holm et la mezzo-soprano Fiona McGown ont su conquérir le public angevin par leur voix toujours justes et sensibles. Elles étaient épaulées du ténor Kaëlig Boché, dont la voix pleine de grâce se prête à merveille aux chants religieux. »

Sarah ReiffersL’ONPL chante la gloire du Roi Davidtoutelaculture.com

« Le Second Prix revient au jeune ténor français Kaëlig Boché, qui émeut tour à tour dans l’air de Pylade “Unis dès la plus tendre enfance” tiré d’Iphigénie en Tauride de Gluck, puis dans le sublime “Kuda, Kuda” extrait d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski. Avouons au lecteur que nous lui aurions, à titre personnel, délivré le Grand Prix, tant son timbre est beau et son art de la demi-teinte déjà accompli. »

Opéra OnlineLes Lauréats du 2eme Concours international de chant de Marseilleopera-online.com

« Le ténor français Kaëlig Boché a profondément ému l’auditoire — stabilité vocale qui n’exclut pas de riches couleurs dans les intonations — par son « Куда куда… », le grand air de Lenski au second tableau de l’acte II de Eugène Onéguine de P. I. Tchaïkovski. »

Jean-Luc VannierVoix internationales, jeunes et talentueuses primées à l’Opéra de Marseillemusicologie.org

« Cependant, notre coup de cœur s’est porté pour les deux autres artistes lyriques de la soirée, dont les prénoms résonnent déjà dans nos têtes et dans nos cœurs. La mezzo-soprano Ambroisine Bré […] dessine une clarté ténébreuse dans l’Orphée de Gluck, très poignant, montrant une tessiture mature et étendue. Il en fut de même avec l’exceptionnel ténor Kaëlig Boché, magnifique Pylade dans l’Iphigénie en Tauride de Gluck. D’abord agressif puis radoucit comme un bonbon devenu tendre sous l’effet de la chaleur, il a montré une facette nostalgique et reconnaissante du héros. Attendrissant et résigné, ce fut magnifique. Dans le répertoire de Britten, il a su se transcender et être encore plus à l’aise. Intense, grave et habitée, sa puissance vocale a fait l’unanimité. »

Sonia Bos-JucquinLes révélations ont rendez-vous au Festival Pablo Casals de Pradesclassicagenda.fr

« Issu de la Maîtrise de Rennes, formé au CNSMDP, Kaëlig Boché est un ténor à suivre de près. Outre un instrument riche, étonnamment souple, sans aucune acidité ni dureté dans l’aigu, il témoigne d’une élégance naturelle et stylée dans l’air « Unis depuis la plus tendre enfance » (Iphigénie en Tauride/Gluck). Quant au tempérament théâtral du jeune artiste, la facilité avec laquelle il prend possession de l’Inkslinger’s Song du Paul Bunyan de Britten en dit long à ce propos. »

Alain CochardLES RÉVÉLATIONS CLASSIQUES ADAMI 2017 – BEAU MILLÉSIME – COMPTE-RENDUconcertclassic.com

« Kaëlig Boché et Andoni Etcharren (Frères Massée et Bernard) sont tout aussi vaillants, alliant fraîcheur du timbre et clarté de l’élocution. »

Michèle TosiCompte-rendu du Festival Messiaen - Saint François d’Assiseresmusica.com